ENS : L’acquisition du langage – Sharon Peperkamp

Exposé de Sharon Peperkamp ( Directrice du département d’études cognitives de l’École normale supérieure), dans le cadre de la Semaine du cerveau 2017 organisée par le Département d’Etudes Cognitives de l’ENS.

Les nourrissons et les jeunes enfants apprennent à comprendre et à parler leur langue maternelle avec une rapidité surprenante et sans effort apparent. Ainsi, vers l’âge de trois ou quatre ans le vocabulaire des enfants est encore restreint et leur prononciation doit encore s’améliorer, mais ils produisent des phrases bien formées et leur compétence en compréhension du langage est déjà comparable à celle des adultes. Cet apprentissage tient à une prédisposition humaine et se fait de façon informelle et sans instruction, par simple immersion dans un environnement linguistique donné. Depuis une trentaine d’années, des recherches en sciences cognitives ont documenté les différents étapes du développement linguistique à partir de la naissance et étudié les mécanismes qui permettent aux bébés et jeunes enfants d’apprendre leur langue maternelle. Nous verrons quelques-uns de ces résultats concernant l’apprentissage des sons, des mots, et de la structure des phrases.

http://savoirs.ens.fr/expose.php?id=2938

Un court entretien avec Pierre Barthélémy, journaliste au Monde, sur ses recherches au sein du Babylab portant sur l’acquisition précoce du langage, et notamment sa structure sonore. Elle étudie ainsi quand et comment les nourrissons apprennent les sons de leur langue, ainsi que les variations que ces sons subissent à l’intérieur des mots et des phrases.

http://savoirs.ens.fr/expose.php?id=2179

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *